Merkel, chancelière chancelante

Il aura fallu attendre six mois pour qu'Angela Merkel puisse officiellement entamer son quatrième mandat de chancelière. Six ministères pour le SPD La cheffe des conservateurs et les membres de son gouvernement de coalition ont prêté serment au Bundestag, sous les yeux de Monsieur Merkel. "Je jure de consacrer mes efforts au bien-être du peuple allemand, de le protéger du mal, de défendre la loi fondamentale et les lois fédérales, d'accomplir mes devoirs consciencieusement et de rendre justice, avec l'aide de Dieu", a déclaré la chancelière. Dans ce nouveau gouvernement de coalition, les sociaux-démocrates du SPD héritent de six ministères, dont les Finances, les Affaires étrangères ou encore la Justice. La question de l'après-Merkel se pose déjà Réunis autour du président fédéral, Frank-Walter Steinmeier, pour la traditionnelle photo de famille, la nouvelle équipe gouvernementale arrive dans un paysage politique bouleversé par la montée de l'extrême-droite. La chancelière, elle, entame ce nouveau mandat affaiblie par six mois d'imbroglio politique et une victoire étriquée aux législatives. Le vote du Bundestag ce mercredi a une nouvelle illustré ses difficultés. Seuls neuf voix de plus que la majorité requise ont permis à Angel Merkel d'être reconduite à la tête du gouvernement. La question de l'après-Merkel se pose déjà en Allemagne.